15 façons de booster votre SEO grâce à la vitesse de votre site !

15 façons de booster votre SEO grâce à la vitesse de votre site !
5 (100%) 7 votes

Google favorise de plus en plus l’expérience utilisateur et la plupart des mises de son algorithme vont dans ce sens. Une excellente expérience utilisateur contribue non seulement à augmenter la notoriété de votre site, mais aussi à booster votre ranking.

Si vous êtes généralement attentif à l’expérience utilisateur et au contenu de votre site, mais que vous n’arrivez toujours pas à percer dans les SERP, c’est peut-être parce que vous avez oublié ces 15 facteurs primordiaux.

Pourquoi la vitesse de chargement de votre site est un facteur clef ?

Depuis 2010, l’algorithme de recherche de Google prend en compte la vitesse de chargement, puisque un chargement rapide offre une meilleure expérience utilisateur.

Une étude réalisée par Akamai a montré que 40% des utilisateurs abandonneraient une page si celle-ci prend plus de 3 secondes à charger. Certains sites ont démontrés qu’une augmentation de leur pages a considérablement augmenté leur ranking :

  • Work Coach Café a indiqué avoir eu une augmentation de 40% de trafic après avoir résolu des problèmes de performance & nettoyé leur code. Smartfurniture.com a rapporté que les classements de 7 de ses 10 premiers mots-clefs sont remontés après que la vitesse du site ait été augmentée.
  • Notez que la vitesse de chargement peut aussi augmenter votre taux de conversions et booster votre CA.

Voici les résultats après que Walmart ait amélioré les performances de leur site :

  • Pour chaque seconde d’amélioration, ils ont remarqué une augmentation de plus de 2% de leurs conversions.
  • Pour chaque 100 millisecondes de gagnées, ils ont augmenté leurs revenus de 1%.

how-website-speed-affects-conversion-rates-698x205Un site chargeant plus vite réduit les chances que vos visiteurs abandonnent leur navigation parce qu’ils commencent à s’impatienter, ce qui réduit le taux de navigation poursuivie et affecte le classement d’un site dans les résultats de recherche.

Selon les enquêtes effectuées par Akamai et Gomez.com, près de la moitié des internautes attendent d’un site qu’il charge en 2 secondes ou moins, et ils ont tendance à abandonner un site qui ne charge pas en moins de 3 secondes. Il existe de nombreux outils que vous pouvez utiliser pour savoir si votre site est « satisfaisant », comme Google PageSpeed Insight et Pingdom Website Speed Test.

Mettez à jour votre serveur

Si vous avez un site dynamique qui exige l’exécution de nombreuses requêtes et une page qui croule sous les lignes de code : posez-vous la question de changer de serveur (pour un plus puissant), afin de gagner en performance.

Si votre site est sur un hébergement partagé, envisagez de changer pour un VPS (Virtual Private Server) ou un serveur dédié.

Indexez votre base de données

Que ce soit un e-commerce, un blog…. Une base de données conséquente peut impacter la vitesse de chargement de votre site. En ajoutant un index à votre base de données, celle-ci peut trouver les informations beaucoup plus rapidement. Cela permet de renvoyer l’information à l’utilisateur plus rapidement, se traduisant par un temps de chargement plus rapide.

page-speed-comparision-chart-600x468

Simplifiez vos codes de tracking

Si vous n’avez pas besoin d’une demi-douzaine de programmes d’analyse comportementale et de suivis des utilisateurs, alors oubliez ce point. Sinon : sachez que ces codes de suivis alourdissent votre site, alors soyez restrictif et sélectionnez seulement le (ou les) outils qui vous permettent d’obtenir le plus efficacement les données que vous souhaitez. Assurez-vous que ces tracking soient placés en bas de page. Ainsi, la page peut être affichée à l’utilisateur même si le code n’a pas fini de charger. 

Allez-y doucement avec les vidéos embed

Même si les vidéos sont d’excellents moyens d’attirer/engager vos visiteurs et d’augmenter le temps passé sur le site, ces vidéos utilisent des iFrames et peuvent réellement impacter la vitesse de chargement de votre site. Pour rappel une iFrame charge une partie d’une page au sein de votre page, logique que cela alourdisse votre site.

Iframers-698x272

 

Soyez stratégique sur les boutons de partage

Même si les boutons de partage vers des réseaux sociaux sont un excellent moyen de générer du trafic, ils peuvent aussi ralentir le chargement de la page. Pour cela je ne peux que vous conseiller de lire notre article complet : L’impact des boutons de partage sur votre site.

Utilisez la mise en cache

La mise en cache permet au navigateur de stocker les informations d’une page Web, ainsi le navigateur n’a pas besoin de tout charger à chaque visiteur.

Si vous êtes sous WordPress, il existe de nombreux plug-ins gratuits ou peu chers qui s’occupent de la mise en cache (ex : WP Super Cache sur Ghost-Academy).

Optimiser pour les navigateurs

Les différents navigateurs web « lisent » votre codes de façons légèrement différentes. Assurez-vous que vos codes sont optimisés pour les dernières versions des navigateurs les plus populaires.

Google Chrome, Internet Explorer, Mozilla Firefox, et Safari, étaient les plus utilisé de janvier 2015 à janvier 2016.

Global-statistics-for-browser-usage-698x447

Utilisez un thème simple

La complexité d’un thème (pour votre CMS : WordPress, Joomla, Drupal…) peut affecter les performances de votre site. Certains effets visuels peuvent sembler cool, mais ne servent à rien si vos visiteurs ne restent pas assez longtemps pour qu’ils aient le temps de les voir !

Pour un thème WordPress, achetez uniquement ce dont vous avez besoin (ne vous laissez pas tenter par les thèmes « multi-usage » qui prétendent tout faire !), faites un speed test avec le thème de votre choix et faites bien attention aux nombres de requêtes ainsi qu’à la taille de la page totale.

Doucement sur la pub

Même si les pubs peuvent être un bon moyen de monétiser un site, trop de pubs ne feront pas que ralentir le chargement de votre site & ennuyer vos visiteurs engendrant un taux de rebond plus forts et nuisant à votre SEO.

Optimisez vos images

Les images étant de lourds fichiers, ils augmentent mécaniquement la taille de votre page et ralentissent le chargement de votre site. Redimensionnez toutes vos images, afin qu’elles soient parfaitement adapter à votre theme.

Pour vous assurer que vos images ne soient pas trop lourdes, trouvez le bon compromis entre la taille (KO ou MO) et la qualité de votre image.

Photoshop (exporter pour le web), et d’autres outils, permettent aux utilisateurs de comparer la qualité avant et après compression, afin de déterminer la meilleure option.

riot

Allez-y doucement avec les plugins et les widgets

Les plugins et les widgets peuvent impacter la vitesse de votre site : soyez sélectif sur ceux que vous ajoutez. Pour lutter contre le syndrome poussant à ajouter utiliser tout ce qui est brillant, vous pouvez commencer par vous mettre à la place du visiteur de votre site et vous demander comment celui-ci souhaiterai découvrir ce site. Pensez au type de visiteur que vous ciblez et à l’image que votre site renvoi. Basé sur ce cheminement, sélectionnez les plugins et les widgets les plus pertinents à votre activité, et laissez les autres de côté.

Nettoyez votre code

Le code peut augmenter la taille de votre page et ralentir le chargement de votre site. Si votre site ne fonctionne pas de manière optimale, un nettoyage peut aider à améliorer vos performances.

Si votre site utilise Wordpress, vous pouvez commencer par :

  • Supprimez les plugins et les thèmes inutilisés ou indésirables.
  • Cachez les fichiers [shortcodes] que vous n’utilisez pas. Alors pourquoi les chargés à chacune de vos pages ? Hide Unwanted Shortcode est un plugin parfait pour cette tâche.
  • Supprimez les anciennes révisions de vos psots afin de réduire la taille de votre base de données. Vous pouvez utiliser RVG Optimize Database pour supprimer ces révisions et nettoyer votre base de données.

rvg-results-698x399

  • Supprimez les médias inutilisés. Vous pourriez avoir uploadé une image, une vidéo, etc… qui n’est plus utilisé ou référencé sur votre site. Ces fichiers peuvent prendre beaucoup de place dans votre base de données et ralentir les performances de votre site.
  • Retirez les étiquettes [tags] qui n’ont pas de publication associée. Allez dans « Posts > Tags » et triez les par nombre de publications attachées et supprimez ceux indiquant zéro.
  • Supprimez les commentaires en attentes. Si vous n’avez pas touché à votre site pendant un certain temps, il est possible que vous trouviez plusieurs commentaires en attente de validation. Beaucoup d’entre eux pourraient être du spam, ne faisant que prendre de la place et ralentir votre site.
  • Nettoyez votre HTML. Si c’est dans vos compétences, essayer HTML Cleanup, ou Clean HTML pour vous aider à repérer les codes qui ne sont pas essentiels.
  • Corrigez les liens cassés. Ils ne nuisent pas au temps de chargement, offrent une mauvaise expérience aux utilisateurs et à votre référencement. Je vous conseille de passer par notre boite à outils afin de trouver les outils qu’il vous faut.

Rendez le contenu au dessus de votre ligne de flottaison plus rapide

Vous pouvez améliorer l’expérience de l’utilisateur et réduire le taux de rebond en favorisant le contenu au dessus de votre ligne d eflottaison, même si le reste de la page prend quelques secondes pour charger. La solution est de diviser votre CSS en deux parties. Cela peut augmenter les chances de garder les visiteurs sur votre page, car ils peuvent commencer à lire et interagir avec votre contenu avant le chargement complet de la page.

Réduisez les redirections

Les redirections créent des requêtes http additionnelles et augmentent le temps de chargement, donc réduisez-les au maximum. Une redirection commune (et nécessaire) est celle qui redirige les utilisateurs mobiles de votre site principal vers votre site responsive. Google recommande ces deux actions pour s’assurer qu’une telle redirection ne ralentisse pas votre site :

  • Utilisez une redirection http pour envoyer les utilisateurs sur mobile directement vers l’URL du site mobile sans redirection intermédiaire.
  • Insérez la balise « <link rel= « alternate »> » dans vos pages desktop pour identifier l’URL équivalente sur mobile. 

Choisissez l’emplacement de votre serveur selon votre marché

Plus la distance entre l’emplacement géographique de votre marché et le serveur est grande, plus le temps de chargement sera long. Si votre site a pour cible les Français, il vaut mieux héberger votre site sur un serveur en France ou un pays frontalier plutôt qu’aux États-Unis, afin que votre page puisse charger plus vite pour votre public cible. Si vous ciblez un marché international, vous pouvez investir dans un CDN (Content Delivery Network).

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, vous pouvez faire beaucoup de choses dès maintenant pour commencer à augmenter la vitesse de chargement de votre site. Ce qui pourra également contribuer à meilleur ranking. Prévoyez des vérifications de page speed régulièrement afin de vous assurer que les mises à jour de votre site ne le ralentissent pas.

Lorsque vous faites des mises à jour pour réduire le temps de chargement, prenez garde à ne pas avoir de perte de qualité ou une expérience utilisateur dégradé. Si la qualité du site doit absolument être compromise, faites des test A/B afin de voir si la réduction du temps de chargement de votre site et l’augmentation de votre trafic vous aident à vous rapprochez de vos objectifs. Choisissez ensuite la solution optimale pour votre activité.

Maintenant c’est à vous, lequel de ces 15 tips allez-vous mettre à profit pour votre site ? Laissez nous un commentaire et partager vos retours 😉

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *